• No products in the cart.
a
  >  rencontres-pansexuelles inscription

Notre romanciere, ancienne presidente du jury Goncourt, fut d’abord une combattante pendant la Seconde Guerre mondiale.

Edmonde Charles-Roux a regne. Sur la presse, concernant le (grand) monde. Et concernant le coeur de Gaston Defferre, donc sur celui de Marseille. Puis elle a ete elue presidente. C’etait a l’academie Goncourt dont elle a ete membre pendant trente-trois ans.

On a bien evoque d’elle. Qu’elle est belle, intelligente, cultivee, courageuse, proche en plus haute societe comme intime des meilleurs artistes de son temps. Chacune des epithetes flatteuses allaient a son teint. Neanmoins, personne ne lui a jamais accole le terme de « familiere ». Edmonde Charles-Roux etait d’abord une femme de l'univers.

A Marseille, sa ville adoree, ou l’on n’ignorait rien de son caractere ainsi que sa personnalite, on l’appelait la « dame de fer » depuis le mariage avec le maire. Mais on connaissait sa propre famille depuis des generations. Des le XIXe siecle, les Charles-Roux y avaient tenu le bas du pave. Gens de savonneries, armateurs, deputes attaches a l’expansion de une empire colonial, ils y symbolisaient la haute bourgeoisie triomphante de la IIIe Republique qui fournissait le pays en industriels et en grands commis de l’Etat. Parfois, comme son pere, ils etaient l’un et l’autre.

A 15 ans, Edmonde Charles-Roux a deja compris qu’on n’eteint gui?re la lumiere en fermant les yeux

Avant de devenir le dernier president d'la richissime Compagnie de Suez, nationalisee via Nasser en 1956, Francois Charles-Roux avait ete un grand ambassadeur a la veille une Seconde Guerre mondiale.